Xiaomi paye plus de 256.000 euros pour changer son identité visuelle




Xiaomi paye plus de 256.000 euros pour changer son identité visuelle





L'évolution du logo du numéro trois mondial des smartphones est assez basique. Mais elle est signée par un des rois du design...

A gauche, le nouveau logo de Xiaomi, à droite l'ancien. Excepté l'évolution de la forme générale, d'un carré il devient rond, on ne peut pas dire que le changement soit majeur. Pourtant, il aura coûté 2 millions de yuans à l’entreprise chinoise, soit plus de 256.000 euros, indique Sinocle, média français qui s'intéresse aux évolutions de la Chine.



Nouveau logo de Xiaomi © Xiaomi

Très populaire dans l'empire du Milieu et désormais dans le monde, Xiaomi est aujourd'hui le numéro 3 mondial des smartphones, cette évolution graphique a été commentée par 150 millions de personnes sur le réseau social Weibo. Evidemment, les avis sont un peu tranchés, certains saluent le saut créatif, d'autres parlent d'escroquerie vu le rapport entre le prix payé et le résultat final.

La note salée peut néanmoins s'expliquer par le choix du designer chargé de cette transformation: le japonais Kenya Hara. Connu pour son appétence pour le minimalisme absolu, il est l'ex-directeur artistique de la chaîne de magasins Muji connu pour sa sobriété graphique.

Ce dernier a tenté d'expliquer la philosophie de son travail pour Xiaomi en justifiant la forme ronde par le rapprochement entre la technologie et la vie, traduction de l'évolution culturelle de la firme voulue par son président Lei Jun résumée en un mot "Alive" (vivant en français)...

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les 2 millions de yuans facturés englobent la refonte de toute l'identité visuelle de la marque ainsi que les études consommateurs associées.

Rond ou carré, Xiaomi surfe en tout cas sur le succès. Il a certes profité des déboires de son compatriote Huawei mais a aussi récolté les fruits de sa stratégie internationale agressive et du succès de ses modèles d'entrée et moyenne gamme avec des ventes en hausse de 30% au 4e trimestre dernier.