Rwanda : la Belgique "inquiète" du sort réservé à Paul Rusesabagina




Rwanda : la Belgique "inquiète" du sort réservé à Paul Rusesabagina






Paul Rusesabagina


La Belgique est "inquiète" du sort réservé par la justice rwandaise à Paul Rusesabagina, héros du film "Hôtel Rwanda", jugé depuis mi-février à Kigali pour "terrorisme", a indiqué ce lundi 26 avril 2021 la ministre belge des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, lors d'une rencontre à Bruxelles avec son homologue rwandais, Vincent Biruta.

Féroce critique du régime du président rwandais Paul Kagame, Paul Rusesabagina, qui vivait en exil depuis 1996 aux États-Unis et en Belgique (pays dont il a obtenu la nationalité) a été arrêté fin août 2020 dans des conditions troubles par la police rwandaise à Kigali. Depuis le 17 février il est jugé dans cette ville, visé par neuf chefs d'accusation dont celui de "terrorisme", un procès qu'il considère inéquitable et auquel il a refusé de comparaître au bout d'un mois.

"La Belgique attend que son concitoyen bénéficie d’un procès juste, équitable et transparent", a fait savoir Sophie Wilmès dans un communiqué. La ministre, est-il ajouté, "a exprimé ses inquiétudes quant au fait que M. Rusesabagina n’ait manifestement pas été en mesure de préparer correctement sa défense au vu, notamment, du temps qui lui a été imparti et du fait que la confidentialité des documents échangés avec ses avocats n’ait pas été respectée".

Enlèvement par ruse

Sophie Wilmès a aussi répété la demande de la Belgique "de donner la possibilité à Paul Rusesabagina de rencontrer son avocat belge dans le cadre des procédures en cours actuellement dans notre pays, ce qui n’est toujours pas possible en ce moment", poursuit le communiqué. En décembre dernier, l'avocat bruxellois de Paul Rusesabagina, Vincent Lurquin, avait dénoncé auprès de l'AFP le fait qu'on lui interdise l'accès à son client, victime d'"un enlèvement par ruse" de la part des autorités rwandaises, par l'entremise d'un pasteur burundais. Me Lurquin avait annoncé un dépôt de plainte en Belgique.

Dans un vol en provenance des États-Unis, Paul Rusesabagina était arrivé le 26 août à Dubaï, d'où il avait embarqué six heures plus tard dans un jet privé. Il pensait alors se rendre au Burundi à l'invitation d'un pasteur, Constantin Niyomwungere, pour s'exprimer dans ses églises. Fin février, le gouvernement du Rwanda a admis avoir "facilité" ce voyage à l'issue duquel il a été arrêté à Kigali, en versant de l'argent à un homme dont l'identité n'a pas été révélée, présenté comme un ancien "complice" de l'opposant.

Ex-directeur de l'hôtel des Mille Collines à Kigali, Paul Rusesabagina, qui aura 67 ans en juin, a été rendu célèbre par ce film de 2004, racontant comment il a sauvé plus de mille personnes au cours du génocide rwandais de 1994. Ce hutu modéré est ensuite devenu un critique du régime Kagame.