« La sécurité de la RDC est une question des Congolais » (Kabila)




« La sécurité de la RDC est une question des Congolais » (Kabila)






L'ancien chef de l'état l'a redit à la nouvelle représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, "Le président Kabila a redit ce qu'il a toujours dit : la sécurité de la RDC est une question de Congolais eux-mêmes", révèle, à TOP CONGO FM, Barnabé Kikaya Bin Karubi, l'ancien conseiller diplomatique de l'ex-président de la République, présent à cette rencontre.

"Cela passe par la formation d'une Armée, d'une Police et des services de sécurité responsables".

Déjà à l'époque où il était Chef de l'État, Joseph Kabila appelait au retrait des troupes de la MONUSCO.

Pour Kikaya Bin Karubi, "il était question de retirer les soldats de l'ONU à des endroits où il n'était pas nécessaire. On avait demandé et obtenu la requalification de la mission Onusienne dans notre pays".

2 heures d'échanges

"La représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies a été reçu ce matin par le président honoraire à sa demande pour une visite de courtoisie. Ils se sont rencontrés pendant 2 heures", rapporte Kikaya Bin Karubi.

"Ils ont discuté de la situation générale du pays avec un accent particulier sur la mission des Nations-Unies en RDC. Le président Kabila était chef de l'État à l'époque où la mission des Nations-Unies a été déployée en République démocratique du Congo et a vu cette mission évoluer de la MONUC à la MONUSCO", renchérit-il.

"Il était donc normal que la représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies vienne se renseigner et avoir les points de vue de l'ancien chef de l'État, surtout en ce moment précis où la situation sécuritaire à l'Est de notre pays est de plus en plus préoccupante".

Ces deux personnalités ont également "parlé politique et processus électoral ainsi que autres questions".

Cette rencontre intervient après un tête-à-tête avec notamment Martin Fayulu et Moïse Katumbi.