Gouvernement Sama Lukonde : déjà 50 jours d'attente




Gouvernement Sama Lukonde : déjà 50 jours d'attente






Avec la création de l'Union sacrée de la Nation, personne n'aurait parié que le Premier ministre Sama Lukonde atteindrait 50 jours pour former son gouvernement, la voie étant supposée balisée avec la fin de la coalition FCC - CACH.

Et bien, ce lundi 5 avril, Sama Lukonde totalise bel et bien 50 jours depuis qu'il a été nommé, le 15 février 2021, par le président de la République Félix Tshisekedi.

Selon les premières explications pour justifier le blocage, quelques partenaires "gloutons" étaient trop exigeant. Puis est venu la problématique du quota, la taille du gouvernement étant trop réduite. Au même moment, l'Udps a présenté dix fois plus de candidats que les portefeuilles lui réservés. Ensuite, l'équilibre géopolitique, la représentativité féminine...

Dimanche 4 avril, une source a indiqué qu' "il faudra attendre que les invités du Président de la République venus de l'Égypte, du Soudan et de la Centrafrique, retournent chez eux avant que le gouvernement ne soit publié. On évite qu'ils assistent à nos querelles lorsque cette équipe sera connue".

Toujours dimanche, Peter Kazadi est revenu sur la problématique de la taille : "vaut mieux un gouvernement de 100 ministres pour régler 1000 problèmes". On risque donc d'avoir un exécutif éléphantesque que l'on reprochait au régime précédent, qualifié de budgétivore.

Entre-temps, le peuple continue avec ses interminables problèmes de manque d'eau potable ni de courant électrique, pas de voirie urbaine, absence d'infrastructures, pas de salaires conséquents, faible pouvoir d'achat, insécurité, crise sanitaire...