Union Sacrée : Un député recadre sèchement Mbikayi et l’invite à se départir des « théories machiavéliques » du FCC




Union Sacrée : Un député recadre sèchement Mbikayi et l’invite à se départir des « théories machiavéliques » du FCC




Les réactions étaient déjà vives ce vendredi matin dans le camp de l’AFDC-A pour critiquer la déclaration du PT de Steve Mbikayi sur le respect des poids politique au sein du regroupement cher à Modeste Bahati Lukwebo. Mais elles sont montées d’un cran en venant quelques heures plus tard de l’un des adhérents de l’Union Sacrée de la Nation.

Le député Patrick Munyomo recadre le ministre sortant des actions humanitaires en lui demandant de se départir d’anciennes théories machiavéliques du FCC.

« Point n’est besoin de vous signaler que les anciennes théories machiavéliques du FCC ne passent pas avec l’Union sacrée prônée par le chef de l’État, son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République. J’aurais bien souhaité que ça soit un pétitionnaire qui parle », a déclaré Patrick Munyomo.

« En somme, il faut donc garder votre mal en patience car comme l’a bien souligné Monsieur le premier ministre lors de notre rencontre (…) La formation du prochain gouvernement tient compte de l’équilibre géopolitique, du poids politique mais aussi de la solidarité entre les partis politiques donc les alliés seront bel et bien servis », a-t-il ajouté.

Le rappel à l’ordre de Patrick Munyomo

Avant lui, le premier ministre a expliqué que « la formation du prochain gouvernement tiendra compte de l’équilibre géopolitique, du poids politique mais aussi de la solidarité entre les partis politiques donc les alliés seront bel et bien servis », a-t-il ajouté. Pour besoin de cohérence au niveau du gouvernement.

L’élu de Nord-kivu qui se montre très sévère appelle tout de même Steve Mbikayi et son Parti Travailliste ( PT) à » garder son mal en patience ».

Steve Mbikayi avait dans une longue lettre saisi Modeste Bahati Lukwebo pour lui faire la morale à honorer le poids politique en confiant au PT un poste ministériel au sein du gouvernement de Sama Lukonde.