Sénat : "La RDC mérite mieux, il faut relever le défi de l'émergence" (Modeste Bahati)




Sénat : "La RDC mérite mieux, il faut relever le défi de l'émergence" (Modeste Bahati)






Le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo a rappelé ce lundi 15 mars 2021 à l’ouverture de la session de mars que la République démocratique du Congo mérite mieux.

Mais, explique-t-il, il faut chercher des voies et moyens pour relever le défi de l’émergence tant souhaité par la population ».

Le nouveau speaker l’a dit en présence de plusieurs autorités du pays en l’occurrence le Premier ministre, Sama Lukonde.

Ainsi, le successeur de Thambwe Mwamba a appelé les uns et les autres à s’approprier le changement incarné par le chef de l’État, Félix Tshisekedi pour le développement du pays.

67 sénateurs sur 109 que compte la Chambre des sages étaient présents.

« La Constitution de la République démocratique du Congo et le Règlement intérieur ont consacré la date du 15 mars comme celle de l’ouverture de la première session du Parlement. C’est qui confère même par ce fait, la solennité à l’ouverture de la présente session à laquelle vous avez bien voulu assister. C’est ce devoir républicain qui nous réunis ce jour », a déclaré Modeste Bahati devant ses pairs et invités.

Cependant, le speaker de la Chambre haute du Parlement a reconnu que la dernière session extraordinaire a perturbé les vacances parlementaires car , les sénateurs n’ont pas eu suffisamment de temps d’entrer en contact avec leur base.

« L’ouverture ce jour de la session ordinaire du Sénat intervient quelques jours après la clôture de la session extraordinaire qui a été du reste marquée par l’assiduité exemplaire des collègues sénateurs. Il va sans dire que les vacances parlementaires ont été perturbées et n’ont pu être suffisamment mises à profit par les honorables sénateurs ».

Bahati attend donner une nouvelle image à sa chambre. Le leadership précédent était à la base de beaucoup de conflits avec les autres institutions.