Sénat: Faux! Bahati n’a jamais menacé de démissionner de son poste de président




Sénat: Faux! Bahati n’a jamais menacé de démissionner de son poste de président






Contrairement aux rumeurs qui circulent depuis peu sur la toile, "le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, n’a jamais menacé de démissionner de ses fonctions", souligne sa cellule de communication contactée ce mardi 9 mars 2021 par MCP.

"Ses détracteurs ont vraisemblablement manqué la bonne occasion de chercher des poux sur la tête du chauve", poursuit la source.


Selon Rémy Musungayi, cadre de l'Afdc-A, "des officines obscures non autrement identifiées ont multiplié une campagne de diabolisation et d’intoxication contre la modeste personne du professeur Bahati Lukwebo, président statutaire du regroupement politique Alliance des forces démocratiques et alliés, AFDC-A", à quelques jours de la publication du gouvernement Sama Lukonde.

En effet, ces rumeurs indiquent que Bahati Lukwebo menacerait de démissionner si certaines revendications politiques attribuées à son regroupement politique ne sont pas prises en compte, par le Premier ministre chef du prochain gouvernement de l’Union sacrée de la nation.

« C’est faux. Ces informations distillées par nos ennemis. Le président du Sénat, le professeur Bahati Lukwebo n’a jamais menacé de démissionner de son poste », rassure la cellule de communication du président de la chambre haute du Parlement congolais qui renchérit, dans la même perspective, que "le professeur Modeste Bahati Lukwebo est concentré à travailler résolument pour redorer l’image de cette deuxième institution du pays dont il a la charge, en vue d’aider le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à concrétiser sa vision pour l’intérêt du peuple congolais".

Pour rappel, lors des consultations du Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde, il a été établi que le regroupement politique qui compte 8 députés a droit naturellement à un poste ministériel, principe de la répartition du pouvoir au niveau du prochain gouvernement. Dans cet entendement, « l’Afdc-A de Bahati Lukwebo a 41 députés. "C'est logique qu’il ait 5 postes ministériels", conclut un cadre de l'Union sacrée de la nation.