Sénat : Faute de consensus, Katumbi et Bemba perdent le poste de deuxième vice-président




Sénat : Faute de consensus, Katumbi et Bemba perdent le poste de deuxième vice-président






Le Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi ont été les grands perdants à l’élection du deuxième vice-président du bureau du Sénat où chacun avait aligné son candidat.

En effet, les deux leaders de Lamuka « étant assoiffés de prendre les commandes de la deuxième vice-présidence du sénat, sont allés en ordre dispersé, ce qui a accouché d’une souris, car l’élection a été remportée par l’indépendant Sanguma.

Ce manque de consensus entre Bemba et Katumbi, alors que tous étant dans l’union sacrée et membres d’une même plateforme politique, laisse en état de stupéfaction plusieurs observateurs avertis qui ne savent pas interpréter cette attitude.

Néanmoins, la sanction, par la voie des urnes, de José Endundo et Valentin Gerengo alignés à la course de la deuxième vice-présidence de la chambre de sages, par les sénateurs, peut notamment être vue comme une indignation de la part des élus des élus par rapport à l’attitude de ces deux leaders qui frisent l’éternelle envie de la classe politique à courir derrière les postes, estime un analyste.