Quota UDPS au Gouvernement : le rapport reçu indique 99,9% des candidats à avoir un cursus de niveau élevé




Quota UDPS au Gouvernement : le rapport reçu indique 99,9% des candidats à avoir un cursus de niveau élevé






Aussi surprenant que cela puisse paraître, les candidats ministrables de l’UDPS ont un cursus de niveau élevé.

L’affluence des candidats aux postes ministériels a révélé que le parti présidentiel dispose d’une crème intellectuelle suffisante pour gérer le pays.

Après avoir demandé à tous les groupes d’harmoniser, en toute démocratie, afin de trouver un compromis favorable à tous, dans les meilleurs délais, sans un quelconque mot d’ordre d’une autorité morale, « les rapports reçus de toutes les structures formelles et informelles, y compris le Groupe Parlementaire UDPS font état de 99,9% des candidats ayant un cursus de niveau élevé », a révélé Augustin Kabuya.

On retrouve parmi ces candidats des licenciés, des Docteurs, des Ingénieurs Civils, des porteurs de Master, DEA et autres Doctorats dans des filières variées avec expérience averée et un casier judiciaire vierge. En queue de peloton , un seul candidat détenteur d’un diplôme de graduat en comptabilité.

« Comme le dit un adage: » à quelque chose, le malheur est bon « , cet échantillon des cadres de l’UDPS met un frein aux discours de dénigrement contre le Parti Cher à Étienne Tshisekedi qu’à l’UDPS il n’y a pas une crème intellectuelle suffisante pour gérer le pays »,a lancé le 2 du parti présidentiel.

Augustin Kabuya lance le défi. « La preuve, c’est pour bientôt », a-t-il conclu.

82 prétendants ( ministrables) sont à l’affût et se bousculent tous pour leur entrée au gouvernement. Ceci risque de devenir la première source de conflit d’intérêts au sein de l’Union Sacrée et l’une des causes du blocage.

Le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ( UDPS) a tenté de balayer le week-end dernier le début de polémique d’un revers de la main.

« Dans toute démocratie, c’est normal que les gens expriment leurs ambitions. Au finish, la hiérarchie du parti va décider », a justifié Augustin Kabuya les 82 candidats ministres de l’UDPS.

Difficile d’approuver que la justification est bien trouvée.

Les hommes du Président de la République n’ont aucune envie qu’on vienne leur gâcher la fête avec des questions de conflits d’intérêts.