Préalables à la mise en place du nouveau bureau de la Ceni - le G13 persiste et signe : "Le vote de la loi organique d'abord"




Préalables à la mise en place du nouveau bureau de la Ceni - le G13 persiste et signe : "Le vote de la loi organique d'abord"






D'ores et déjà, le groupe de treize personnalités signataires de l'Appel du 11 juillet 2020, appelle le Bureau Mboso à inscrire, à titre d'urgence dans le calendrier des travaux de la session parlementaire de mars encours, la proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI.

La mise en place de la nouvelle équipe dirigeante de la Centrale électorale immobilise depuis quelques jours, l'attention des acteurs politiques congolais. Au point que l'appel à candidatures à la présidence de de la CENI, lancé le 19 mars par les confessions religieuses, continue de susciter plusieurs réactions en sens divers. La dernière en date est celle du G13.

Dans une déclaration datée d'hier mercredi 24 mars, dont une copie est parvenue à la rédaction de Forum des As, le Groupe cher à Délly Sesanga fait du vote de la loi organique un préalable à la mise en place du nouveau Bureau de la CENI.

Pour cela, il convie le Bureau de l'Assemblée nationale à inscrire, à titre d'urgence, la proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI dans le calendrier de la Session de mars en cours. Le G13 observer que " la précipitation" qui entoure cette question actuellement " est de nature à détruire le consensus déjà trouvé " autour d'un agenda citoyen pour prévenir le chaos. Et ce consensus, soulignent les signataires de cette déclaration, le G13 l'avait obtenu en approchant toutes les parties prenantes au processus électoral. A savoir, les partis et regroupements : politiques et société civile.

Le G13 rappelle qu'en juin 2020, le choix unilatéral d'un successeur de Corneille Nangaa, président sortant de la CENI, avait provoqué des remous sociaux dans le pays.