Le Chef de l’État et le président du Sénat échangent en prévision de la session ordinaire de mars




Le Chef de l’État et le président du Sénat échangent en prévision de la session ordinaire de mars






Les questions relatives à la prochaine rentrée parlementaire et à la situation financière au Sénat ont été passées en revue au cours de l’audience que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a accordée, vendredi à la cité de l’Union africaine, à Modeste Bahati Lukwebo, président du bureau du Sénat.

Le président du bureau du Sénat a indiqué à la presse, au sortir de l’audience, qu’il a échangé avec le Chef de l’État spécialement sur des questions en rapport avec la prochaine rentrée parlementaire.


Pour Bahati Lukwebo, il y a lieu d’avouer que la situation qu’il a rencontrée au Sénat n’est pas du tout reluisante, surtout la situation financière où il doit payer les dettes de l’ordre de 14 millions USD laissées par son prédécesseur.

A en croire Bahati Lukwebo, son bureau est devant une situation où, à la fois, il doit continuer à assumer le bon fonctionnement du Sénat et également éponger notamment les différentes dettes envers des tiers, à savoir des découverts bancaires qui sont de l’ordre de 17 millions USD, de même que des dettes envers les sénateurs, des jetons de présence et des frais de mission et autres envers des fournisseurs.

Il a fait savoir, par ailleurs, qu’il a demandé à ce que le Chef de l’État puisse le recevoir avec tout son bureau tel qu’il a été élu, de même que les sénateurs membres de l’Union sacrée de la Nation. C’est la première audience que le Président de la République accorde à Bahati Lukwebo depuis son élection comme président du bureau du Sénat, rappelle-t-on.