Diplomatie : Le Président de la République a conféré au téléphone avec trois hautes personnalités étrangères




Diplomatie : Le Président de la République a conféré au téléphone avec trois hautes personnalités étrangères






Le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est entretenu au téléphone ce mercredi après-midi, à partir de son bureau de la Cité se l’Union africaine, avec des hautes personnalités étrangères.

En tout premier lieu, sur le coup de 15h, le Président de la République a parlé avec M. James Duddridge, le ministre britannique aux affaires africaines. À 16h30, il a conféré avec Mme Angela Merkel, la Chancelière allemande et enfin à 17h30, le Président de la République a pris langue avec Gabi Ashkénaze, le ministre israélien des affaires étrangères.


Lors du premier entretien, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a reçu les félicitations de James Duddridge, ministre britannique des affaires africaines, pour son investiture en tant que Président en exercice de l’Union africaine. Ensuite, James Duddridge a salué les réformes politiques menées récemment en RDC notamment la mise en place d’un nouveau bureau qui va diriger le Sénat et de l’assemblée nationale ainsi que la nomination d’un nouveau Premier ministre.

Enfin, le ministre britannique s’est renseigné sur les nouveaux défis auxquels le pays doit faire face désormais.

Pour sa part, le Président Tshisekedi a évoqué les priorités de son prochain gouvernement, à savoir, entre autres enjeux, la paix et la sécurité, particulièrement dans l’est du pays. Il a aussi fait allusion à la bonne gouvernance, la réforme électorale, le climat des affaires sans oublier le défi du changement climatique.

Les défis auxquels le continent africain fait face ont également été au menu des entretiens des deux hommes: la controverse autour de la construction du barrage du Nil qui oppose l’Égypte au Soudan et à l’Éthiopie. Il y a aussi le conflit dans la région du Tigré en Ethiopie.

Enfin, le Président de la République s’est réjoui des avancées concernant le chantier de la Zone de libre échange continentale , la ZLECAF.

De son côté, le ministre britannique a assuré le Président du plein soutien du Royaume-Uni à la RDC dans les domaines Politique, économique et aussi sanitaire via une aide spéciale en matériel et vaccins pour lutter contre la Covid-19.

L’Allemagne salue l’engagement du Président Tshisekedi en faveur des femmes


Le second entretien du Chef de l’État a porté sur les relations bilatérales entre la République démocratique du Congo et l’Allemagne. Les deux personnalités se sont réjouies de l’excellence des relations entre les deux pays. La chancelière allemande a insisté sur le rôle des femmes en politique.

Elle a aussi salué l’engagement du Président Tshisekedi pour atteindre un taux de 30% de présence féminine au sein du futur gouvernement congolais.

L’État hébreux invite le Président Tshisekedi pour une visite officielle

Enfin, le Président Tshisekedi a eu un entretien avec Gabi Ashkénazi, le ministre israélien des affaires étrangères. Les échanges ont tourné autour du renforcement des bonnes relations bilatérales entre les deux pays, partenaires historiques.

Le ministre israélien s’est réjoui de l’investiture du Président Congolais à la tête de l’UA. Il a également souligné la nette amélioration des relations entre Israël et les pays africains ces derniers temps.

Voilà pourquoi, a dit le chef de la diplomatie israélienne, l’État hébreu sollicite l’appui de la RDC et du Président Tshisekedi en particulier, pour le retour d’Israël comme membre observateur au sein de l’Union africaine.

Le ministre israélien a invité officiellement, au nom de son gouvernement, le Président Tshisekedi à effectuer une visite officielle dans l’État hébreu.

Le chef de l’État congolais a accepté cette invitation et déclaré qu’il se rendra en Israël dès que les conditions sanitaires le permettront