Composition du nouveau bureau du Sénat : grogne à l'Union sacrée de la nation




Composition du nouveau bureau du Sénat : grogne à l'Union sacrée de la nation







Le député national, Muhindo Nzangi


Plusieurs membres de l'Union sacrée de la nation constatent amèrement qu'après la fin de la coalition FCC-CACH, des ex kabilistes sont aux commandes des institutions de la République démocratique du Congo, notamment au bureau définitif du Sénat dont les élections ont eu lieu mardi 2 mars 2021; le non respect du ticket USN pour l'élection du bureau de cette chambre haute, car plusieurs candidats de la même famille se sont présentés pour un même poste à plusieurs niveaux. Par conséquent, certains ont été élus avec moins de 50% du nombre des votants.

Pour l'instant, il y a grogne au sein de la famille politique de Félix Tshisekedi au regard de la composition du bureau définitif au Sénat.

"C'est un constat amer", soutient un combattant de l'Udps qui regrette "le retour du FCC sous une autre forme".

Le député national, Muhindo Nzangi parle quant à lui d'un " mécontentement " au sein de l'Union sacrée, "ce qui n'est pas à confondre avec un malaise". Pour lui, cette réaction de mécontentement s'explique par l' "absence de consensus autour du ticket Union sacrée" dans la course au bureau du Sénat.

D'aucuns fustigent, en outre, la présence, dans le bureau Bahati, de certaines personnalités mal cotées dans l'opinion, au regard de leurs gestions antérieures des entreprises de l'État.

Pour rappel, le bureau du Sénat affiche désormais complet. Bahati Lukwebo a été élu président, Samy Badibanga garde son fauteuil de 1er vice-président, alors que le poste de deuxième vice-président revient à Sanguma Mosai. Michel Kanimbu Shindany est désormais le rapporteur et Nathalie Bul’ An’ Sung rapporteur adjoint. Le poste de questeur est occupé par Carole Agito Amela, tandis que Ida Kidima Nzumba est élue questeur adjoint.