Ayant réussi à déboulonner le système Kabila.Félix Tshisekedi attendu aux résultats par le peuple congolais




Ayant réussi à déboulonner le système Kabila.Félix Tshisekedi attendu aux résultats par le peuple congolais






Tout le système politique est à présent entre les mains du président de la République. Lui qui se plaignait des blocages par le camp de son prédécesseur, dispose pour le moment de tous les leviers du pouvoir. Plus rien ne pouvant plus l’empêcher de travailler, les Congolais l’attendent aux résultats.

Deux ans après son arrivée à la tête du pays, Félix Tshisekedi qui a mis fin à la coalition avec son prédécesseur dispose maintenant de tous les leviers du pouvoir : assemblée nationale, sénat, pouvoir judiciaire. Tout le système qui avait été mis en place par Joseph Kabila a été démantelé.

Le FCC n’est plus que l’ombre de lui-même

L’on apprend que même les assemblées provinciales dirigées jusque-là, par des membres de l’ancien système, pourraient être visés eux aussi par des motions de défiance. Question de les remplacer par des hommes qui adhèrent à l’Union sacrée de la nation prônée par Félix Tshisekedi.

Après deux ans de pouvoir, Félix Tshisekedi a tout fait pour donner de la RDC une nouvelle image. Mais, c’est surtout sur le plan social et sécuritaire que le chef de l’Etat est très attendu par les Congolais. La gratuité de l’enseignement de base qu’il a instaurée n’est toujours pas effective à cause du manque de son financement.

Passer de la parole aux actes concrets

Mais les partenaires économiques et bailleurs de fonds hésitaient à délier la bourse car ils attendaient de voir le président de la République se défaire de l’ancien système et accentuer la lutte contre les détournements des deniers publics. A présent qu’il a réussi cette opération, par l’instauration d’une Union sacrée de la nation, la population veut maintenant voir Félix Tshisekedi passer des paroles aux actes.

En d’autres termes, il doit maintenant passer des promesses aux réalisations concrètes. Au début de son mandat, le président avait puisé dans le budget de la présidence pour construire quelques infrastructures visibles: des routes, des ponts et les fameux « sauts de moutons ».

A son arrivée au pouvoir, Félix Tshisekedi avait engagé une lutte farouche contre la corruption. Pour l’instant, cette ilutte ne semble pas encore donner les résultats escomptés.

Un autre dossier délicat pour lequel l’on attend des résultats palpables concerne la sécurité dans la partie Est du pays.

lutte anti-corruption, social, retour de la paix à l’Est. Tels sont notamment les grands chantiers pour lesquels les résultats sont fortement attendus. Pour cela, Félix Tshisekedi n’aura plus d’excuse. Il n’a plus personne devant lui pour le bloquer.

Le tableau sombre peint par la Cenco à travers son secrétaire permanent, en dit long sur les attentes de ce peuple d’abord.