Meurtre de l’ambassadeur d’Italie: pour les FDLR, la responsabilité est à rechercher entre l’armée Congolaise ou Rwandaise




Meurtre de l’ambassadeur d’Italie: pour les FDLR, la responsabilité est à rechercher entre l’armée Congolaise ou Rwandaise






Les FDLR ont réagi lundi 22 février tard dans la nuit au sujet de l’assassinat de l’ambassadeur d’Italie en RDC et ses collaborateurs.

Dans un communiqué rendu public par leur service de communication, cette rébellion d’origine rwandaise nie toute implication dans l’attaque contre un convoi du Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui a coûté la vie à
trois personnes en territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu).

Ce démenti a été fait alors que les autorités congolaises, soupçonnent ces rebelles d’être à la base de ce drame.

« Les FDLR condamné l’assassinat de l’ambassadeur de l’Italie en RDC et son chauffeur et démentent catégoriquement les propos des autorités qui les accuse d’en être auteur avant même une enquête à ce sujet », dit-il.

Les FDLR insistent sur le fait qu’elles ne sont en rien impliquées dans l’attaque qui a résulté à la mort de l’ambassadeur italien et demandent aux autorités congolaises et à la MONUSCO de faire toute lumière sur les responsabilités de cette mort.

« Le convoi de l’ambassadeur a été attaqué dans une zone dite des 3 antennes près de Goma sur la frontière avec le Rwanda, non loin d’une position des FARDC et des militaires rwandais des Forces de défense rwandaise. Les responsabilités sont à rechercher dans les rangs de ces 2 armés », écrivent-ils.