Félix Tshisekedi plus aimé qu’avant ?




Félix Tshisekedi plus aimé qu’avant ?






Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République


Les récents évènements politiques ayant consacré la fin de la coalition FCC-CACH, la chute du bureau Mabunda à l’assemblée nationale, celui de Thambwe Mwamba au sénat et la destitution d’Ilunkamba et son gouvernement, ont augmenté la cote de popularité de Félix Tshisekedi parmi les congolais. Celui que l’on croyait apprenti, marionnette, acquis à la cause de la Kabilie, a, dans un temps record, sorti ses griffes et sans bain de sang, la situation délicate a été retournée à sa faveur.



Il est aujourd’hui clair que, le président de la République jouit d’une grande sympathie et admiration auprès de son peuple, après l’avoir « écouté » son indignation sur les méfaits de son alliance avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Les débats en public, les analyses des observateurs autres sondages, démontrent à quel point le 5ème président de la République s’est mis ses détracteurs en poche, même les plus difficiles comme les anciens du FCC, qui le défendent aujourd’hui publiquement. Peu importe s’il peut s’agir de la flatterie.

Mais au milieu de cette admiration, se cache des grandes attentes qu’il devra satisfaire. Le peuple semble avoir compris où Félix Tshisekedi voulait en venir après tout le temps qu’il a pris avec son allié au sein d’une coalition plus que jamais infructueuse. À lui maintenant de mettre en place sa vision de changement au bénéfice de sa population meurtrie, affamée, au chômage, dans le noir et sans eau.

Tous les regards sont désormais fixes sur le Chef de l’État, à qui l’on ne pardonnera plus la moindre erreur. Il a toute la marge de manœuvre, pas de blocage. Comme son prédécesseur, toutes les institutions lui font allégeance, et impossible et inadmissible pour lui d’échouer. Le temps passe aussi vite, 2023 approche à grand pas. C’est maintenant ou jamais, qu’il faut préparer son discours de campagne.