Union sacrée, ce qu’en pense le porte-parole du gouvernement




Union sacrée, ce qu’en pense le porte-parole du gouvernement






Le porte-parole du gouvernement et ministre de la communication et des médias Jolino Makelele est largement revenu, ce mardi 12 janvier, au concept très en vue dans l’actualité politique congolaise : Union sacrée. Dans sa conférence de presse, ce membre du gouvernement Ilunkamba a tenté éclaircir l’opinion sur cette nouvelle dynamique politique conduite par le président Tshisekedi.

L’Union sacrée est un état d’esprit, une vision que le président veut partager, axée sur « le peuple d’abord », a-t-il dit d’emblée. Avant de s’ouvrir, expliquant les raisons de la création de cette dynamique entant qu’allié de Félix Tshisekedi dans le gouvernement issu de la défunte coalition au pouvoir FCC-CACH.

« Alors que le conseil des ministres (le centre des décisions) ait décidé en faveur d’une proposition du président de la République et qu’après on vous dit qu’il n’y a pas d’argent. Voyez-vous ? Il fallait le dire avant. Le dossier RASCOM, imaginez-vous que la RDC n’est pas capable de payer 300 mille dollars. On est où là ? (…) Quand le président parle des humiliations (dans son dernier discours sur l’État de la nation, ndlr) j’en sais quelque chose. L’Union sacrée c’est pour mettre un terme au blocage. »

Et de clore ce volet, en rajoutant que l’Union sacrée est en effet une vision à laquelle chacun peut adhérer librement, mais en gardant à l’esprit la volonté du président de la République, celle entre autres d’avoir un gouvernement qui accompagne sa vision. L’unique leitmotiv est le salut du peuple, le bien du peuple.