La RDC attaque en cassation la décision de la Cour d’appel pour récupérer la résidence officielle de l’ambassadeur vendue aux enchères à Paris




La RDC attaque en cassation la décision de la Cour d’appel pour récupérer la résidence officielle de l’ambassadeur vendue aux enchères à Paris






La République Démocratique du Congo a décidé ce lundi 21 décembre 2020 d’aller en cassation afin de récupérer la résidence officielle de l’ambassadeur vendue aux enchères en France suite à un litige avec un Libanais.

A en croire le chargé des affaires ai Tambu Mikuma, la résidence officielle de la RDC en France fait l’objet d’une exécution forcée à la suite d’un arrêté de la cour d’appel de Paris aux « mépris des dispositions pertinentes » de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Ainsi, la RDC est en attente de la décision de la cour de cassation au regard de ces « manquements ».

Cependant, Tumba Mikuma fixe l’opinion que la chancellerie sise 32 Cours Albert 1er 75008 Paris ne fait nullement l’objet d’une exécution forcée et reste ouverte.