Lola Kisanga risque de perdre son mandat de sénateur (Balamage)




Lola Kisanga risque de perdre son mandat de sénateur (Balamage)





Boniface Balamage


Boniface Balamage constate l’autoexclusion du sénateur Lola Kisanga de son parti "Eveil pour la Conscience et le Travail (ECT) pour avoir levé l’option de soutenir les consultations nationales initiées par le président de la République, Félix Tshisekedi, dans le but de créer l’Union sacrée pour la nation.

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale et président de l’ECT a fait remarquer que conformément au règlement intérieur et à la constitution du pays, un sénateur ou député qui quitte volontairement le parti sur la liste duquel il a été élu perd automatiquement son mandat.

"Il en est de même avec Lola Kisanga qui s’écarte de la décision de boycotter les consultations version Tshisekedi, prise par le Front commun pour le Congo [FCC]", regroupement politique dont l’ECT est membre.

Rappelons que Lola Kisanga figure sur la liste de sénateurs qui avaient déposé une requête à la cour constitutionnelle pour la suspension de la prestation de serment des trois juges de la cour constitutionnelle.