Lola Kisanga du FCC: « j’ai pris mes responsabilités politiques de soutenir la vision du chef de l’Etat »




Lola Kisanga du FCC: « j’ai pris mes responsabilités politiques de soutenir la vision du chef de l’Etat »






Le sénateur Lola Kisanga du Front commun pour le Congo (FCC) a été la deuxième personnalité à être reçue ce vendredi 06 novembre 2020, cinquième journée des consultations présidentielles.

Ce membre de la famille politique de Joseph Kabila a affirmé avoir agi en tant que républicain pour apporter son soutien à la vision de Félix-Antoine Tshisekedi.

« Je suis d’abord un citoyen congolais. Je suis ensuite un républicain. J’appartiens certes à la famille politique FCC. J’ai pris mes responsabilités politiques assumées de m’associer à cette vision du chef de l’Etat. Je dois donc dire à ce sujet que ma cause étant juste, je dois mettre ma contribution à cette réflexion », a-t-il indiqué.

Contre l’option levée par sa famille politique, Lola Kisanga a soutient les les consultations initiées par le chef de l’Etat.

Par ailleurs, ce sénateur FCC affirme avoir exprimé sa conviction dans un mémorandum qu’il a personnellement remis au président de la République.

Jean-Pierre Lola Kisanga s’est réservé de dévoiler à la presse les grandes lignes dudit mémorandum.

Ces consultations présidentielles sont, pour lui, un moment de réflexion sur des sujets importants afin de rencontrer les préoccupations fondamentales de la nation.

« Nous avons partagé cette réflexion avec le président de la République en forme de colloque singulier, pour lequel je ne saurais pas malheureusement répéter le contenu », a-t-il précisé.

Estimant que le chef de l’Etat est en train de donner une nouvelle orientation, il invite les congolais (toutes les intelligences et couches sociales) à participer à cette démarche.

Le programme de cette cinquième journée de consultations prévoyait après les chefs coutumiers, l’ancien président du Sénat Léon Kongo wa Dondo, les anciens présidents de l’Assemblée nationale ; les anciens premiers ministres ; les anciens gouverneurs de la Banque centrale ; les notables Ne Kongo ; les notabilités de forces politiques et sociales de la grande Province Orientale ainsi que la jeunesse de l’Union sacrée pour la Nation.