L’IGF saisit Tshisekedi pour un recadrage dans l’exécution des dépenses publiques




L’IGF saisit Tshisekedi pour un recadrage dans l’exécution des dépenses publiques





L‘Inspection Générale des Finances (IGF) a saisit le Chef de l’Etat, pour un recadrage dans l’exécution des dépenses publiques; à la base de la situation actuellement préoccupante dans finances publiques.

Dans une lettre lui adressée ce vendredi 6 novembre 2020, l’Inspecteur Général-chef de Service indique qu’il se dégage au 5 novembre; un non-paiement des rémunérations du personnel pris en charge par le Budget de l’Etat de 185.252.167.057 Francs congolais; sur une enveloppe totale de 421.220.880.894 FC (43,9% non-payés), alors que dit-il, les recettes réalisées en ce mois d’octobre ont atteint 576.187.234.508 Francs Congolais.

L’IGF indique qu’il se dégage donc une augmentation inquiétante des dépenses hors rémunérations; alors que depuis trois mois les recettes publiques sont constantes.

“Etant donné que nous tendons vers la fin de l’année, il est urgent qu’il y ait un recadrage dans l’exécution des dépenses publiques; en déterminant clairement les dépenses prioritaires, et un engagement accru des administrations financières des recettes”, écrit-il à Félix Tshisekedi.

L’IGF note également que les mesures de suppression des exonérations illégales décrétées par le Conseil des ministres; ne sont pas toujours appliquées à la DGI et à la DGRAD. L’agence de la Présidence demande au chef de l’Etat de donner des instructions appropriées à ces services.