Les ministres Nkulu et Kitobo n’avaient pas respecté les procédures légales pour voyager (Présidence)

 POLITIQUE

Les ministres Nkulu et Kitobo n’avaient pas respecté les procédures légales pour voyager (Présidence)

-
Les ministres Nene Nkulu en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale et son collègue Willy Kitobo des Mines, qui ont été empêchés mardi 10 novembre 2020 de se rendre en mission de service à l’intérieur du pays, n’avaient pas respecté les procédures légales en la matière, ont précisé ce mercredi 11 novembre des sources de la présidence de la République contactées par Radio Okapi.

Les ministres Nene Nkulu et Willy Kitobo avaient été empêchés mardi l’aéroport de N’djili de quitter Kinshasa pour se rendre en provinces. Cette affaire a été diversement commentée, notamment sur les réseaux sociaux.

D'après les sources de la présidence de la République contactées par Radio Okapi, l'ordonnance loi du 27 mars 2020 portant organisation et fonctionnement du gouvernement est claire en cette matière. Elle stipule que tout déplacement des membres du gouvernement, y compris le Premier ministre, doit être signalé au préalable à la présidence de la République.

L'article 34 alinéa 2 stipule que les missions des autres membres du gouvernement sont subordonnées à l'obtention d'un ordre de mission signé par le Premier ministre. Et à l'alinéa 6, il est spécifié que le Président de la République est informé avant le début de la mission ou du déplacement privé des autres membres du gouvernement.

En ce qui concerne le déplacement de ces deux ministres, selon les mêmes sources, la présidence de la République n'étant pas informée, les services de la Direction générale de migration (DGM) étaient en droit de faire respecter ces dispositions en empêchant les deux membres du Gouvernement de quitter Kinshasa. « Il n’y a pas matière à polémiquer là-dessus ou à politiser cette affaire », renchérissent ces sources.

Les ministres Nene Nkulu et Willy Kitobo devaient effectuer une mission de service respectivement à Kalemie et à Kisangani via Goma.