ECONOMIE

Le dépassement budgétaire de plus 1000% à la Présidence fâche des députés (vidéo)

POLITIQUE
-

Le fonctionnement du cabinet présidentiel de la RDC a connu un dépassement budgétaire de 1146%.

C’est le député Fofo Konzi qui l’a dénoncé ce mercredi 11 novembre 2020 après une plénière consacrée au projet de réddition des comptes de l’an 2019; présenté aux élus nationaux par le ministre des finances, Sele Yalaguli.

Selon cette communication du ministre Yalaguli, les dépenses de la Présidence en 2019 prévues pour 57 milliards de dollars, ont dépassé 300 milliards par des ordonnancements.

Cela serait dû au fait que plusieurs projets non budgétisés ont été exécutés et d’autres qui l’ont été, ont été exécutés à un niveau très élevé.

"Il a été fustigé un dépassement important ds l’exécution du budget 2019. Lié notamment, à un certain nombre de projets qui ont été exécutés alors que non budgétisés, ou budgétisés mais exécutés à un niveau extrêmement élevé", dit le ministre Sele.

Cette situation a mis en colère des députés qui, dans tous leurs états ont appelé à une commission d’enquête pour auditer sur ce qu’ils appellent détournement au sein du cabinet du Chef de l’État.

Pour le député Pasi Zapamba, ces genres de dépassement sont qualifiés des détournements. "Ces genres de dépassement constituent ce que nous appelons, détournement", Pasi Zapamba

Ngoy Kasanji lui pense que leur allié avec qui ils dirigent doivent se taire au vu de la dilapidation qu’ils ont fait des finances publiques en leur première année de règne.

"Entre Janvier 2019 et septembre 2019, l’argent de la république a été dilapidé", déclare Ngoy Kasanji qui dénonce le dépassement à la Présidence de la République. Avant de dire, "Ce sont des personnes qui doivent se taire".

Pour sa part, le député Fidèle Likinda qui dénonce la gestion amateure de la République, promet de saisir le bureau de l’Assemblée nationale pour qu’elle enquête sur ces dépassements du budget de la Présidence de la République.

"Nous allons demander au bureau de l’assemblée nationale, d’initier une commission d’enquête pour voir comment on a dilapidé l’argent", a-t-il déclaré.