Consultations : la CDNH estime que d'un point de vue légal,il est permis au Chef de l'État de faire une nouvelle coalition



Consultations : la CDNH estime que d'un point de vue légal,il est permis au Chef de l'État de faire une nouvelle coalition 





Le président Félix Tshisekedi poursuit ses consultations entamées ce lundi 2 novembre 2020 au Palais de la Nation. Reçu par le président de la République, Mwamba Mushikonde Mwamus a donné son avis au sujet des droits de l'homme.

D'après le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), le chef del’État a pris en compte l'avis de son organisation.

À en croire un membre de la délégation, ils ont également fait savoir au président de la République que d'un point de vue légal, les coalitions peuvent exister, et qu'à mi-parcours, après évaluation, l’on peut revoir les clauses dudit contrat.

"Outre la base globale des droits de l'homme, nous avons constaté que dans la constitution, il est permis de faire des coalitions et lorsqu'on a fait une coalition et qu'on estime qu'à mi-parcours après une évaluation,que ça ne marche pas, il est toujours loisible de revoir les conditions ou de faire une nouvelle coalition", a-t-il déclaré.

Peu avant la CNDH, le Chef de l'État avait reçu la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Conseil national de suivi de l'accord de la Saint Sylvestre (CNSA).