Vidiye Tshimanga : « DCMP se bat […] aussi contre ses propres imaniens »




Vidiye Tshimanga : « DCMP se bat […] aussi contre ses propres imaniens »







Vidiye Tshimanga


Le président de la coordination de Daring Club Motema Pembe (DCMP) a fait une mise au point ce lundi 26 octobre 2020 autour de sa démission de la tête de ce club engagé dans le championnat national, Vodacom Ligue 1.

Il indique que sa démission laisse libre cours à tous les imaniens amoureux du club et capable de venir prendre la gestion afin de gérer, mais, promet-il, « le titre de président ne me dit rien, ce qui est important pour moi, c’est d’être imanien. Et être utile à ma manière pour cette équipe ». « Le Dcmp ne se bat pas seulement contre ses adversaires, mais aussi contre ses propres frères imaniens qui ne visent que les intérêts égoïstes. C’est ce qui est regrettable. Le dépôt de ma lettre de démission est une attitude d’humilité pour permettre à tous les imaniens de se réunir autour d’une table afin de réfléchir sur les problèmes qui minent les clubs », fait savoir Vidiye Tshimanga, président de la coordination de DCMP Imana.

Concernant son avenir, Tshimanga souligne qu’il va continuer à être prêt du club pour apporter un changement nécessaire. « Je reste imanien et je vais continuer à contribuer à ma manière comme je le faisais avant de reprendre l’équipe. Concernant les dettes et les sanctions de la FiFA, j’ai été surpris d’abord par ses dettes, mais il y a aussi un sabotage. Parmi les passifs du club que j’ai hérités, les dettes de l’équipe n’ont été alignées. J’ai été étonné par le nombre de dettes en un seul moment. Que faire ? Sur le huit sanctions, 5 ont été apurées. C’est vrai qu’il y a eu un dysfonctionnement à mon arrivée, petit à petit, nous essayons de mettre tous les moyens pour relever le niveau ».

Répondant à son projet de trois ans à la tête de l’équipe la plus titrée de la RDC, il souligne que « c’est un projet de trois ans, peu importe le poste que je vais occuper, je ferai en sorte que ce projet arrive à son objectif de maturité. Le TP Mazembe l’a prouvé qu’avec un centre de formation on peut moins recruter à l’extérieur. En RDC, les jeunes talents sont partout. Il suffit juste un encadrement adéquat. Et nous travaillons pour ça », rassure Vidiye Tshimanga qui est à sa deuxième saison à la coordination du club vert blanc de la capitale.