"L'erreur fatale de Mabunda et Thambwe Mwamba est de vouloir, à tout prix, montrer les biceps" (Eugène Diomi Ndongala)




"L'erreur fatale de Mabunda et Thambwe Mwamba est de vouloir, à tout prix, montrer les biceps" (Eugène Diomi Ndongala)






Allié de l'Udps, Eugène Diomi Ndongala ne partage pas l'opinion des présidents des deux chambres du parlement concernant la prestation de serment, ce mercredi 21 octobre au Palais du peuple, de deux nouveaux juges de la Cour constitutionnelle nommés par le chef de l'État Félix Tshisekedi.

Dans un tweet rendu public ce mardi 20 octobre 2020, le président de la Démocratie Chrétienne (DC), d'un ton dur, constate que "l'erreur fatale de madame Mabunda et Thambwe Mwamba est celle de vouloir, à tout prix, montrer les biceps".

Diomi fait ainsi allusion au comportement affiché par les deux autorités lors des crises antérieures entre l'institution Président de la République et le Parlement.

Et d'ajouter, "Maintenant, ça sera biceps contre biceps. Ceux du peuple contre ceux de la fédération clopin-clopant, alias FCC".

Il faut rappeler que, dans une correspondance adressée au Président de la République, Jeanine Mabunda et Alexis Thambwe Mwamba lui ont clairement signifié que "nous ne saurons organiser cette cérémonie, ni en être partie prenante".