« La cérémonie de ce jour met fin à une coalition entre alliés supposés, aux intérêts diamétralement opposés », Lubaya



« La cérémonie de ce jour met fin à une coalition entre alliés supposés, aux intérêts diamétralement opposés », Lubaya






Boycottée par les deux présidents du Parlement et le chef du gouvernement, attitude relayée par des élus nationaux et cadres du Front commun pour le Congo (FCC), la cérémonie de prestation de serment de trois juges de la cour constitutionnelle met fin à « l’illusion répandue dans l’opinion, celle de faire fonctionner une coalition entre alliés supposés pourtant aux intérêts diamétralement opposés ».

Sur ce, il « conseille aux uns et aux autres d’en tirer les conséquences pour cesser de prendre la République en otage ».

Pour le député national Léon Mubikayi, président du groupe parlementaire Cap pour le changement (Cach), la cérémonie de ce jour qui s’est déroulée à l’absence des élus FCC, principale allié de CACH, « montre qu'il y a une nouvelle majorité qui est en train de se redessiner dans les deux chambres ».

Outre les élus du Cach, les députés et sénateurs de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés/aile Bahati (AFDC-A), du Mouvement de libération du Congo (MLC) et d’Ensemble pour le Changement ont également pris part à cette cérémonie qui a eu lieu devant certains diplomates.