Kinshasa : Gentiny Ngobila renvoit les Kulunas à Kaniama-Kasese faire l'agriculture




Kinshasa : Gentiny Ngobila renvoit les Kulunas à Kaniama-Kasese faire l'agriculture





Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de la ville province Kinshasa


La police provinciale de Kinshasa a, ce vendredi 2 septembre 2020, présentée au gouverneur de la ville Gentiny Ngobila, le commissaire provincial de la police le général Sylvano Kasongo et autres personnalités urbaines, environ 812 inciviques communément appelés Kuluna qui sèment la désolation dans la capitale congolaise parmi lesquels on pouvait compter quelques policiers.



Le gouverneur de la ville a dans sa prise de parole, tenu à réitérer ses félicitions à la police qui abat un travail de titan, ce, avec le soutien de la population pour avoir mis la main sur ses semeurs de troubles dans un dynamisme, un professionnalisme et dans un état esprit républicain ».

Le numéro 1 de la capitale congolaise a appelé la population à ménager des efforts pour accompagner la police à traquer les inciviques, car, ces derniers « violent, volent, blessent et tuent des milliers de paisibles citoyens. Gentiny Ngobila qui en appelle à la rigueur de la loi a indiqué que les coupables iront en prison pour une longue durée, voir plusieurs années », indique-t-il.

Par ailleurs, « ceux qui auront à écoper d'une peine réduite, iront faire l'agriculture à Kaniama-Kasese dans le Haut-Katanga » poursuit le gouverneur de Kinshasa, avant d'interpeler la police à ne pas libérer ses kulunas, et aussi, « ceux qui seront arrêté très prochainement, iront également faire le champ au Katanga comme l'a dit le chef de l'État, puisque trop c'est trop, il faut que les décisions sévères soient prises », insiste-t-il.

À la police, « de prendre le devant et d'aller aux attentes et préoccupations des kinoises et kinois, de prendre son leadership pour collaborer avec la population, ainsi la confiance sera partagé entre les deux ( police et population ) pour vaincre le phénomène Kuluna » renchérit G. Ngobila.

Faisant d'une pierre deux coup, le gouverneur de la ville de Kinshasa appelle la police à veiller à l'application de l’arrêté interdisant la vente d'eau en sachet et mettre la main sur les vendeurs.

Il appelle la population à accompagner cette campagne, car, selon lui, « les sachets nuisent à l'environnement et rend la terre infertile, également imperméable ». Ainsi, il demande à la population, « d'alerter la police si elle trouve des vendeurs d'eau en sachet».