Ituri: 48 personnes suspectées d’être des miliciens échappent à une vindicte populaire à Mambasa




Ituri: 48 personnes suspectées d’être des miliciens échappent à une vindicte populaire à Mambasa





48 personnes suspectées par des habitants d’être des miliciens ont échappé à une justice populaire en chefferie de Babila-Babombi; dans le territoire de Mambasa en Ituri, ce vendredi 2 octobre 2020.

D’après nos des sources sur place, parmi ces personnes figurent certaines qui disent venir de Djugu, Bunia, ou encore de Rutshuru au Nord-Kivu.

Aussitôt sauvées de justesse par les Services de Sécurité, ces dernières ont été acheminées au cachot de la PNC/Biakato, où elles sont actuellement détenues pour raison d’enquête.

Cette information est confirmée par l’ONG-DH, Convention pour le Respect des Droit Humains (CRDH/Mambasa). Selon Me John Vuleverio de cette organisation; la vigilance doit être de mise; étant donné que le territoire de Mambasa partage la limite avec celui d’Irumu; où les inciviques massacrent jour et nuit sans pitié des habitants.

«Ainsi donc, nous recommandons aux autorités de mener des enquêtes sérieuses afin de connaitre le mobile du déplacement de ces hommes.» écrit-il.

Le député national Kambale Ezéchiel Barnabas, élu de Mambasa, a de sa part encouragé la vigilance des habitants de Babila-Babombi.

«Nous encourageons les habitants de la chefferie des Babila Babombi pour cette surveillance sécuritaire. Et pensons qu’il est imprudent, vu la situation sécuritaire actuelle dans les provinces de l’Ituri, Nord et Sud Kivu; d’effectuer un déplacement massif de plus de 48 personnes qui ne viennent pas d’une même contrée.» dit-il à Laprunellerdc.info.

Ainsi, il appelle les autorités locales à plus de responsabilité, et estime que ces personnes devraient rester en détention, en attendant de retracer leurs identités, parcours, et milieux de provenance.