Examen des possibilités de lever la grève des agents de l’administration centrale de l’ESU




Examen des possibilités de lever la grève des agents de l’administration centrale de l’ESU






Thomas Luhaka Losendjola, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU)


Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), Thomas Luhaka Losendjola a examiné dans son cabinet de travail avec les délégués syndicaux des services centraux du secrétariat général de son secteur, les possibilités de lever la grève, observée depuis plus d’une semaine, au sein de l’administration centrale de l’ESU, rapporte le communiqué du cabinet dudit ministère parvenu ce samedi 17 octobre 2020 à l’ACP.

Lors de ces échanges, les délégués syndicaux ont exposé au ministre de l’ESU leurs différentes revendications contenues dans leur cahier de charge à savoir : la mécanisation des 58 agents, le flou existant autour de la prime de la Covid-19, la confirmation en grades des intérimaires, le manque de moyen de transport du personnel du secrétariat général et le désaveu de l’actuel secrétaire général de l’ESU.

Le ministre de l’ESU qui tient à trouver des solutions à leurs revendications, leur a présenté les correspondances adressées au vice-Premier ministre du Budget et à la ministre de la Fonction publique pour la paie des 58 agents ainsi que pour la correction des grades des agents.

Le ministre Luhaka a également présenté aux délégués syndicaux l’arrêté relatif à la confirmation des grades.

Les délégués syndicaux qui ont remercié le ministre pour l’avancement du dossier ont tout de même exigé le départ du secrétaire général avant la levée de la grève, indique la source. La vice-ministre de l’ESU, Liliane Banga Lwaboshi a pris aussi part à, ces échanges.