Audition de Ruberwa : "Comment est-ce qu'il pense nous apaiser par rapport à cette série de revendications ascendantes des banyamulenge », Eve Bazaiba



Audition de Ruberwa : "Comment est-ce qu'il pense nous apaiser par rapport à cette série de revendications ascendantes des banyamulenge », Eve Bazaiba





L’intervention du ministre de la décentralisation au sujet de l’installation du bourgmestre à Minembwe visant la balkanisation de la RDC, lundi 19 octobre, devant la représentation nationale n’a pas convaincu la députée nationale et secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC) Eve Bazaiba qui reste perplexe face à la complexité de la question.

L’élu de Basoko, dans la Province Orientale, se pose plusieurs questions notamment ce que compte faire le ministre de la décentralisation pour apaiser les inquiétudes de la population agitée par ce qui vient de se produire à Minembwe alors que « nous pensions être apaisé après les travaux de Sun City mais nous nous rendons compte que nous avons reculé », a-t-elle regretté.

Un rebondissement qui remonte à la surface différentes problématiques notamment de la réunification, la pacification, de la restauration de l’intégrité territoriale et le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

Pour en sortir Eve Bazaiba veut savoir : « comment est-ce qu'il [Azarias Ruberwa] pense nous apaiser par rapport à cette série de revendications ascendante » des banyamulenge d’abord la nationalité, ensuite la terre et après cette installation ? « Ils pourraient un jour demander l’indépendance de Minembwe… », autant de préoccupations qu’a soulevées l’élu de Basoko.

Et de souligner que le ministre de la décentralisation ne reconnaît pas cette affaire de balkanisation parce qu'il est « fils du coin ».

Azarias Ruberwa, ministre de la décentralisation reviendra devant la représentation nationale ce mercredi 21 octobre pour répondre aux préoccupations qui ont été soulevées par les députés nationaux le lundi 19 octobre.