A 5 jours de l'élection, le PIB rebondit comme jamais




A 5 jours de l'élection, le PIB rebondit comme jamais





A l'approche de l'élection présidentielle américaine le 3 novembre, petit tour d'horizon au pays de l'Oncle Sam après quatre ans de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Le bilan du président

Le mur

Donald Trump avait promis d'ériger un mur long de 3000 kilomètres pour empêcher les entrées illégales de migrants hispaniques à la frontière sud du pays. Il l'a fait, en partie.

Selon la police fédérale aux frontières, environ 600 kilomètres de mur ont été terminés, en plusieurs portions. Mais une bonne partie de ces réalisations sont en fait soit des réparations, soit des ajouts à des clôtures déjà existantes.

«L’Amérique d’abord»

Quand Donald Trump s’est attaqué à la question du déséquilibre commercial entre les Etats-Unis et la Chine, même certains critiques du président ont salué sa détermination.

Mais, malgré les efforts du président républicain pour bâtir une relation privilégiée avec son homologue chinois Xi Jinping, les résultats --un accord commercial de «phase un»-- apparaissent mitigés, voire inaboutis.

Terminer les guerres «stupides»

Donald Trump avait promis de retirer les forces américaines des théâtres de conflits lointains et meurtriers, des guerres selon lui «stupides». Après une escalade verbale préliminaire, le rapprochement tenté par M. Trump avec le leader nord-coréen Kim Jong Un s’est traduit par des rencontres pleines d’intensité et une certaine détente.

Mais l’essentiel -une renonciation de Pyongyang à l’arme atomique- n’a pas été atteint.

La «plus grande économie de l’Histoire»

La bourse a atteint des sommets et est bien repartie après avoir dévissé au début de la pandémie du coronavirus.

Mais le taux de croissance le plus fort des années Trump, autour de 3%, est dans la lignée des résultats enregistrés sous Barack Obama, sans niveau historique.

Juges

Selon M. Trump, le rôle le plus important à assumer pour un président est de nommer --à vie-- les juges fédéraux. Sur ce point, l’ex-magnat des affaires peut se targuer d’avoir réussi un bilan enviable par ses rivaux démocrates.Grâce à la célérité des élus républicains au Sénat, M. Trump a nommé 24% des juges actuellement en activité, selon l’institut Pew Research.