Insécurité à Kinshasa : des infirmières et malades violées dans un centre de santé à Kisenso


Insécurité à Kinshasa : des infirmières et malades violées dans un centre de santé à Kisenso




Au moins 7 femmes dont 5 malades et deux jeunes infirmières ont été violées sous les regards impuissants des autres personnels dans le centre de santé Révolution, situé 7/8 avenue Kitona, dans la commune de Kisenso.

Le drame s'est déroulé dans la nuit du 11 septembre dernier.

Selon les témoignages recueillis par nos confrères de Congo Profonds, ces femmes ont saigné toute la journée du vendredi dernier et sont sous le choc.

"Elles font déjà l’objet de stigmatisation alors que leurs blessures sont très fraîches", note ce confrère dans un article publié ce samedi 12 septembre 2020.

Armes blanches en mains, ces assaillants, environs 60 personnes ont emporté les biens des malades, les produits pharmaceutiques de la Mespe, deux microscopes et autres.

"Quant à la banque de sang, elle a été aussi visitée et des poches de sang trouées. Un coffre-fort avec une somme d’argent importante, a été également emporté", poursuit le confrère.

L’aspirateur de la salle d’accouchement, don de Ipas emporté lui aussi.

A la pédiatrie, les enfants sous transfusion et perfusion, retirés de leur séance de nuit. Ajouté la même source.

Une triste nouvelle qui retrace le tableau sombre de l'insécurité qui bat son plein à Kinshasa, la capitale et siège des institutions.

L'autorité compétente est appelée à s'impliquer en renforçant la sécurité dans cette partie de Kinshasa.