Enfin, Kabund décide de présenter la candidature de P. Nseya au poste de 1er vice-président de l’Ass. Nat.


Enfin, Kabund décide de présenter la candidature de P. Nseya au poste de 1er vice-président de l’Ass. Nat.








Le Président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS) Jean-Marc Kabund a enfin décidé de s’incliner à la décision prise par Félix Antoine Tshisekedi, autorité morale de l’UDPS, désignant la députée Patricia Nseya comme candidate au poste de premier vice-président de l’Assemblée Nationale.

Pour ce faire, Jean Marc Kabund a présidé une réunion ce samedi 12 septembre à la quelle, la question de la rentrée parlementaire a été abordée. D’où il a opté de présenter la candidature de Patricia Nseya Mulela à ce prestigieux poste de l’Assemblée nationale.

Selon le communiqué de presse signé par Simon Adrien Kalenga, porte-parole a.i du parti, Jean Marc Kabund a coupé court aux rumeurs faisant état de son retour au bureau de l’Assemblée nationale.

» En accord avec l’autorité morale du Parti, la Présidence de l’UDPS/Tshisekedi a opté de présenter la candidature de l’honorable Patricia Nseya Mulela. Il n’existe à ce jour aucun fait nouveau susceptible d’entrainer un quelconque changement d’option. Il y a donc lieu de couper court aux rumeurs des affabulateurs qui rêvent de convaincre l’Honorable Jean Marc Kabund-a-kabund à faire un come-back », a indiqué Simon Adrien Kalenga.

Pour rappel, Jean Marc Kabund a été destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale à la suite d’une pétition initiée par le député Jean Jacques Mamba du Mouvement de Libération du Congo.

Sur 315 députés présents, 289 avaient voté pour la destitution, 17 contre et 9 s’étaient abstenus.

J. Marc Kabund avait saisi la Cour constitutionnelle dans le but d’obtenir l’annulation de la décision de la plénière de l’Assemblée nationale qui avait conclu sur sa déchéance au poste de 1er vice-président de cette institution.

La haute cour avait déclaré sa requête recevable mais non fondée.