Tshuapa: un faux diamant de 233 carats dikela déçoit les autorités


Tshuapa: un faux diamant de 233 carats dikela déçoit les autorités







Un diamant de 233 carats venu d’Ikela, dans la province de la Tshuapa, s’est avéré faux, après un test au centre d’expertise à Kinshasa.

Le gouverneur de ladite province qui a emmené la pierre dans la capitale pour la tester à été surpris du résultat indiquant que ce n’était pas un diamant, mais plutôt une autre pierre sans valeur.

Suite à l’annonce du centre d’expertise confirmant que ce n’était pas un diamant, le procureur du Parquet de grande instance de la Gombe a remis la pierre au gouverneur de la Tshuapa qui, à son tour, l’a retourné à son propriétaire.

Cette pierre qui a bousculé les autorités tant provinciales que nationales, puisque chacune espérait recevoir sa part après la vente, a déçu et gâché les calculs au bout de doigts.

Cette pierre, considérée comme un diamant brut, incolore et transparent, était déjà célèbre à Tshuapa, voire à Kinshasa au niveau des autorités.

A l’instar du Régent au musée du Louvre, considéré comme le plus pur, a une masse de 137 carats (27,4 g) et le Cullinan (Tour de Londres) le plus gros diamant du monde dont la masse brute, avant la taille, était de 3.106 carats (621,2 g), la pierre d’Ikela quant à elle, sa masse est de 233 carats.

Étant une question purement technique, le juge a confié l’examen de la pierre aux experts en la matière, d’où le résultat est négatif. Ce caillou retournera donc à Ikela et sera reçu la mort dans l’âme…