FCC-CACH, chacun a un agenda caché (Peter Kazadi)


FCC-CACH, chacun a un agenda caché (Peter Kazadi)






Peter Kazadi


"Il se revele clairement que chacun (des coalisés) a un agenda caché", déplore Peter Kazadi, cadre de l'Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS) et député provincial de Kinshasa, au lendemain de la marche du parti présidentiel contre l'entérinement de Ronsard Malonda en tant que candidat président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le compte des confessions religieuses.

Sur Top congo fm, il reconnait qu'il y a "un problème de confiance entre les partenaires. On ne peut pas être dans une coalition, avec un partenaire qui prend des initiatives tout seul.Il y a quelque chose qui ne marche pas là", pointe le cadre de Cap pour le changement (CACH).


Peter Kazadi qui met "tout ça" sur le compte de l'apprentissage, il s'agit, révèle-t-il, "d'une expérience inédite", souhaite une rencontre pour arrondir les angles.

"Il faut quon définisse ce que nous voulons... ensemble", lance-t-il.


Erreur d'appréciation

Réagissant aux critiques emises par les membres du Front commun pour le Congo (FCC) sur la marche de l'UDPS, Peter Kazadi note qu'il ne "faut pas confondre les réactions d'une population qui veut le changement avec les engagements des parties privées.

Lorsqu'il s'agit de défendre les intérêts nationaux, la population peut se soulever dans un sens comme dans un autre. Vouloir attribuer tous ces gens mécontents de la manière dont les choses se passent au pays à l'Udps est une erreur d'appréciation", pense-t-il.


Toutefois, "la Coalition existera tant que les personnes compétentes n'y auront pas renoncé", lance ce cadre de CACH.