UDPS/Kibassa « déçue de constater que l'autorité du chef l'État est bafouée par un groupe d'individus au nom d'une certaine coalition »





UDPS/Kibassa « déçue de constater que l'autorité du chef l'État est bafouée par un groupe d'individus au nom d'une certaine coalition »








La situation politique actuelle du pays n'a pas laissé indifférente l'Union pour la démocratie et le progrès social aile Kibassa Maliba (UDPS/Kibassa). Dans une déclaration faite ce dimanche 28 juin, l'alliée de l'UDPS se dit déçue de constater que l'autorité du chef l'État est bafouée par un groupe d'individus au nom d'une certaine coalition.

L'UDPS/Kibassa qui apporte son soutien à l'instauration d'un Etat de droit et d'une justice indépendante, appelle le peuple congolais à « barrer la route aux ennemis de la démocratie qui tentent d'affaiblir la justice pour des intérêts mesquins et égoïstes. »

Cette déclaration intervient dans un climat délétère qui caractérise la coalition FCC/CACH. Certains cadres du FCC ont tenu des propos discourtois à l'endroit du chef de l'Etat après l'interpellation du vice-premier ministre de la justice, Célestin Tunda ya Kasende, membre de cette famille politique.

Sans avoir été discuté au Conseil des ministres, le VPM de la justice a émis un avis à l'Assemblée nationale relatif aux projets de loi initiés par les députés Minaku et Sakata en rapport avec la réforme judiciaire d'où son interpellation au parquet.

Ci-dessous, la déclaration de l'UDPS/Kibassa :