Projet de loi Minaku - Sakata : "le banditisme du FCC doit cesser" (Moïse Katumbi)




Projet de loi Minaku - Sakata : "le banditisme du FCC doit cesser" (Moïse Katumbi)








Moïse Katumbi Chapwe


Moïse Katumbi Chapwe a, dans son compte twitter, ce mardi 23 juin 2020, déclaré que "si hier, nous avons eu le courage de dire non au changement de la Constitution, aujourd'hui, nous devons dire non à la capitalisation de la magistrature. Soyons tous prêts à marcher pour l'indépendance de la justice. Le banditisme FCC doit cesser".

Cet opposant, un des leaders de la plateforme Lamuka, dit "Non au retour à la dictature", dans le même message.


Il faut noter que les quatre têtes d'affiche de Lamuka, à savoir Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Moïse Katumbi, ont signé un communiqué lundi 22 juin 2020, dénonçant justement les velléités du FCC à assujettir le pouvoir judiciaire.