Procès des 100 jours : les plaidoiries sont en cours




Procès des 100 jours : les plaidoiries sont en cours








L’audience publique du procès sur le détournement présumé des fonds alloués au programme d’urgence des 100 jours du président de la République a débuté ce jeudi 11 juin à la prison centrale de Makala et portera essentiellement sur les plaidoiries des avocats conseils. Cette audience portera essentiellement sur les exposés d'arguments des avocats.

La dernière séance du 4 juin a été consacrée essentiellement à l’audition des témoins et a marqué la fin de la phase de l’instruction dans l’affaire Ministère public et partie civile contre Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima.


Dans la procédure, la partie civile prendra la parole en premier pour soutenir les accusations du Ministère public et justifier les préjudices subis par la République à travers les actes posés par les prévenus.

Le ministère public devra résumer, par la même occasion, les faits et présenter son réquisitoire final.

Les prévenus prendront ensuite la parole pour présenter au tribunal leurs moyens de défense. Chaque prévenu, à travers ses avocats, présentera à son tour les moyens de défense et va démontrer qu’il n’a pas commis les faits qui lui sont reprochés. Par conséquent, il demandera au tribunal de rejeter purement et simplement toutes les accusations mises à sa charge, expliquent les experts.

Le tribunal accordera en dernier lieu la parole à chacun des prévenus avant d’ordonner la clôture des débats pour se prononcer dans un jugement dans le délai de la loi.