Malgré la condamnation de Kamerhe, l’UNC réaffirme son engagement au CACH et appelle ses militants au calme




Malgré la condamnation de Kamerhe, l’UNC réaffirme son engagement au CACH et appelle ses militants au calme








Dans une déclaration politique faite ce week-end en rapport avec la condamnation de Vital Kamerhe , leur président, l’UNC déplore le fait que le jugement qu’a été « inique » est « basé sur des suppositions et pourtant le droit pénal est de stricte interprétation ».

Selon le parti du directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, le tribunal a été dans « l’incapacité d’établir la culpabilité de Vital Kamerhe et s’est contenté de reprendre largement le réquisitoire du ministère public tant dans sa motivation que dans son dispositif ».

Ainsi, il fait appel au chef de l’État pour veiller au bon fonctionnement de la justice en République démocratique du Congo.
» L’UNC lance un appel vibrant au président de la république, chef de l’Etat, garant de la constitution, de la paix et de la cohésion nationale de veiller au bon fonctionnement des institutions, y compris de la justice, en vertu des articles 69 et 74 de la constitution », peut-on lire dans le communiqué.

L’UNC qui réaffirme son appartenance au Cap pour le Changement (CACH), recommande la formalisation de son organisation et encourage leur président à interjeter appel pour recouvrer ses droits.