Fayulu et Muzito veulent voir clair sur le vrai rôle de Félix Tshisekedi dans l'exécution de programme 100 jours





Fayulu et Muzito veulent voir clair sur le vrai rôle de Félix Tshisekedi dans l'exécution de programme 100 jours







Dans une déclaration conjointe lue après l'annonce du verdict du procès 100 jours ayant abouti à la condamnation du directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, Martin Fayulu et Adolphe Muzito, tous membres de Lamuka, exigent que le chef de l'État s'explique devant les juges sur son vrai rôle dans l'exécution de son programme en vue, arguent-ils, de ne pas faire croire qu’il s’agit juste d’un règlement des comptes politiques contre Vital Kamerhe.

"Nous réitérons notre exigence de voir les responsabilités être établies à tous les niveaux en rapport à toute personne qui avait la responsabilité dans le cadre de ce programme. C’est le cas de notre compatriote Félix Tshisekedi qui doit, pour des raisons légales, morale, éthique s’expliquer, fournir sa version des faits sur son vrai rôle dans le cadre d’exécution de programme de 100 jours, ceci pour éviter qu’un certain nombre de nos compatriotes ne puissent crier au complot et au règlement des comptes politiques à l’issue de ce procès", disent-ils dans une déclaration lue par Prince Epenge.


Ils invitent, par la même occasion, la justice à se saisir aussi des dossiers de "détournement de 200 millions à la Gécamines mais aussi de 1 milliard de dollars dépensés par la Ceni pour organiser les élections en 2018".

Lors de son procès, le directeur de cabinet du président de la république, Vital Kamerhe, condamné à 20 ans de travaux forcés et 10 ans d'inéligibilité en attente d'appel, avait à plusieurs reprises soutenu que toutes les décisions prises dans l'exécution du programme de 100 jours l'ont été sur "instruction du chef de l'État".