Assemblée nationale : victime d'une campagne de sape, D.Sessanga s'est toujours opposé à l'augmentation du salaire des députés




Assemblée nationale : victime d'une campagne de sape, D.Sessanga s'est toujours opposé à l'augmentation du salaire des députés







Des folles rumeurs ont été répandues, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux sur une imaginaire participation du Député national Delly Sessanga dans la Commission qui aurait statué sur la requête sollicitant l’augmentation des émoluments des élus nationaux. Faux et archi-faux.

Jamais, l’élu de Luiza ne s’est inscrit dans cette logique. Lui qui, par ailleurs, avait donné le ton en renoncant à ses propres émoluments depuis le mois d’avril afin de participer à la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Depuis le début de cette législature, le leader de l’Envol a toujours milité pour la réduction du train de vie des institutions, surtout en cette période de la crise sanitaire qui rend difficile la mobilisation des recettes par le gouvernement.

Au moment où la polémique enfle suite à la correspondance du Premier ministre adressée au vice-premier ministre du Budget faisant part de la demande des Députés nationaux d’obtenir du gouvernement à la fois un complément de 2000 dollars américains à leur rémunération mais aussi une révision à la hausse de l’enveloppe allouée au fonctionnement de la chambre basse à hauteur de 50 % de ce qu’ils reçoivent jusque-là, le Député Delly Sessanga campe sur sa position de départ. L’opposant s’oppose publiquement à cette démarche, tout en rappelant que les congolais attendent autre chose qu’une telle initiative.