La Belgique prête à renouer une coopération militaire avec la RDC (Decroo)




La Belgique prête à renouer une coopération militaire avec la RDC (Decroo)








« La situation dans l'Est de la RDC est très déstabilisante pour le pays. La Belgique a beaucoup d'expertise qu'elle peut mettre sur table », a annoncé de Kinshasa le vice-Premier ministre belge en charge des Finances et Coopération Alexander Decroo.

En séjour à Kinshasa dans la suite de la Première ministre belge Sophie Wilmes, il précise que « cette collaboration militaire pourrait être relancée au niveau des forces de la Police. Nous le faisons aujourd'hui au Mali et au Niger. C'est très bizarre de ne pas les faire en RDC ».

Rappelant que que la Belgique l’avait déjà fait dans le passé, Alexander Decroo signale que « s'il y a cette volonté de le faire, on pourrait jouer ce rôle là. Cela a déjà été discuté plusieurs fois mais reste à concrétiser. Il n'y a aucune raison d'attendre ».

Alexander Decroo relève des conditions pour ce faire, « de bonne gouvernance… et lutte contre la corruption », préalable à tous projets de coopération avec la Belgique, précise le vice-premier ministre.

Pas de leçon à la RDC

« On sait très bien qu'il y a une situation d'insécurité, de violation des droits de l'homme, d’insécurité juridique, qui empêche les investisseurs à venir en RDC. Il y a beaucoup d'entreprises privées qui sont intéressées. Il y a des questions du secteur minier. Ce sont des sujets que nous aimerions bien aborder à côté du président et du gouvernement ».

A la tête d’une forte délégation de son gouvernement, la première ministre belge arrive en RDC « pas pour faire la leçon à la politique de la RDC » mais pour arrêter des objectifs à définir en fonction des « priorités (qui) sont celles que le gouvernement congolais met en avant, à savoir, aider à l'investissement privé, investir dans l'enseignement gratuit et dans la couverture sanitaire universelle ».

La Belgique, selon Alexander De Croo, « est d'accord avec ces priorités. On n'est pas ici pour imposer notre agenda, mais pour appuyer l'agenda local ».

C'est la première fois, depuis 10 ans, que la RDC, ancienne colonie, accueille un Premier ministre belge sur son territoire.

Le dernier était Yves Leterme, venu le 30 juin 1960 dans la suite du roi Albert II à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC.

Après avoir été reçu ce jeudi matin par son homologue congolais, la première ministre belge sera reçue au palais de la nation dans quelques instants, par le président Tshisekedi.