Le CLC propose l’organisation d’un dialogue pour un ”Consensus National”




Le CLC propose l’organisation d’un dialogue pour un ”Consensus National”








Le Comité Laïc de Coordination (CLC) souhaite l’organisation d’un dialogue en République Démocratique du Congo, lequel se tiendra autour des enjeux majeurs et des réformes de la gouvernance.

C’est ce qu’on peut lire dans un document rendu public ce 24 Janvier 2020, et dont Laprunelleverte.info s’est procurée une copie.

Selon le CLC, ce dialogue ne doit pas avoir comme ordre du jour, ni avoir pour points à débattre “le partage du pouvoir”, mais plutôt un dialogue pour un “Consensus National”.

Pour le CLC, cette réforme devrait se borner plus sur l’éradication définitive des violences à l’Est du pays, particulièrement à Beni et dans la province de l’Ituri, la lutte contre les forces négatives, la lutte contre la précarité généralisée, la réalisation des réformes institutionnelle appropriées, ainsi que la suppression du “bicéphalisme politique” qui selon lui, s’est installé dans la gestion de l’Etat.

Le CLC estime que cette réforme permettra d’éviter les crises post-électorales en répétition ; et cela en garantissant la crédibilité des échéances futures. Ceci par la mise en place de à la tête des hautes institutions, des animateurs compétents, intègres et consciencieux, mais aussi la mise en place d’une CENI réellement neutre et impartiale et une cours constitutionnelle impartiale.

”La réorganisation de la présidence de la République, en la dotant des équipes réduites, de meilleurs cadres et experts dans les différents secteurs de la vie nationale. La prise des mesures appropriés pour le bon fonctionnement de l’opposition au sein de la nation comme vous vous y êtes engagés, conformément à l’article 8 de la constitution.” indique le même document.

Signalons que ce message est adressé au Président de la République démocratique du Congo, Felix Tshisekedi Tshilombo, à l’occasion du premier anniversaire de sa prise des fonctions à la tête du pays.