2020 année de l'action : Félix Tshisekedi réitère aux diplomates son combat contre la corruption et le blanchiment des capitaux




2020 année de l'action : Félix Tshisekedi réitère aux diplomates son combat contre la corruption et le blanchiment des capitaux







Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la république


Ils étaient, au total, 128 diplomates à qui le chef de l'Etat a promis un exercice de redevabilité sur les grandes réformes enclenchées pour l'an deux de son mandat, "2020 année de l'action".



Au cours de la traditionnelle cérémonie d'échanges de vœux organisée ce jeudi 30 janvier 2020, Félix Tshisekedi s'est engagé à faire une évaluation dans un intervalle régulier desdites réformes.

Le chef de l'Etat a réitéré à ses convives son combat pour la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux en vue de l'amélioration du climat, une autre réforme, des affaires qui va attirer les investisseurs.



En 2019, l'indice de perception de la corruption publié par Transparency international a classé la RDC à la 168ème place sur 180 pays sélectionnés.

C'est ainsi que le président de la république a multiplié les visites officielles, rappelle-t-il, afin de normaliser les relations entre la RDC et ses partenaires traditionnels. Ces voyages, a-t-il souligné, ont permis de raffermir les liens avec les partenaires régionaux et d'établir les relations de confiance avec les partenaires, dont le FMI, et plaidé pour l'amélioration du climat des affaires.

La création de six zones industrielles économiques spéciales (Zes) dans le Katanga, Kivu, Kasaï, l'Équateur, la zone Kinshasa et la Province orientale, sont des preuves irréfutables de la volonté du gouvernement à attirer les investisseurs.