Un an après sa désignation comme candidat commun : Fayulu appelle à la poursuite du combat pour la vérité des urnes




Un an après sa désignation comme candidat commun : Fayulu appelle à la poursuite du combat pour la vérité des urnes








Une année après sa désignation comme candidat commun de l'opposition à Genève (Suisse), Martin Fayulu appelle à la poursuite du combat pour la vérité des urnes afin de restaurer le peuple congolais dans son statut de souverain primaire.

Le 11 novembre 2018, les 7 leaders de l'opposition, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu avaient désigné Martin Fayulu, candidat commun pour affronter le dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle du 30 décembre 2018.

48 heures après, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont retiré leur signature de l'accord trouvé à Genève sous la facilitation de la fondation Koffi Annan.
Ils sont allés au Kenya, à Nairobi, pour créer le Cap pour le changement désignant ainsi Félix Tshisekedi, candidat commun.


Fayulu continue de protester les résultats des élections du 30 décembre donnant Félix Tshisekedi vainqueur du scrutin ; il se considère comme le président élu de la RDC.