Tensions FCC-CACH: le groupe parlementaire CACH appelle les uns et les autres au sens élevé de responsabilité




Tensions FCC-CACH: le groupe parlementaire CACH appelle les uns et les autres au sens élevé de responsabilité






Les députés membres du CACH disent déplorer les derniers incidents entre parties prenantes à la coalition au pouvoir qui sont allés de la destruction des effigies du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi et de l’Autorité Morale du FCC Joseph Kabila, passant par l’intolérance politique jusqu’à l’escalade verbale qui s’en est suivie entre certains cadres de la même coalition.

Les députés nationaux du groupe parlementaire Cap pour le Changement (CACH) l’ont dit dans une déclaration ce jeudi 14 novembre à Kinshasa au sujet des derniers incidents entre les deux plateformes formant la coalition au pouvoir FCC-CACH.

Pour les députés de CACH, il faut que les uns et les autres, au sein de la coalition FCC-CACH aient un sens élevé de responsabilité car la stabilité institutionnelle du pays, longtemps recherchée en dépend.

«Nous exhortons les uns et les autres au sein de la coalition FCC-CACH au sens élevé des responsabilités pour préserver et consolider les acquis de cette première alternance démocratique et pacifique du pouvoir. Il en va de l’intérêt de toute notre nation et de la stabilité institutionnelle longtemps recherchée dans notre pays.»

Pour rappel, depuis, il y a une semaine, la coalition FCC-CACH semble n’est plus rien avoir en commun.

Tout est parti de la destruction de l’effigie du Président de la République dans le Lwalaba. Quelques jours après, le président ad intérim de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a annoncé la cessation de toute discussion de CACH avec le FCC dont les militants étaient accusés d’avoir incendié l’effigie du chef de l’État.

Après cet acte, une escalade verbale s’en est suivie entre les cadres des deux parties. Les uns menaçant d’envoyer les autres en exil, d’autres accusant leur allié de vouloir plonger le pays dans une grave crise politique et institutionnelle.