"Le PPRD est mal placé pour menacer l'UDPS" (Shabani)




"Le PPRD est mal placé pour menacer l'UDPS" (Shabani)








Il s'est passé beaucoup des faits, des tensions à Kinshasa comme en province, notamment dans le Lualaba, opposant cadres et militants du PPRD à ceux de l'UDPS. "Mais le chef de l'État a déjà recadré tout cela", assure Jacquemain Shabani qui souligne "voir mal Monsieur [Emmanuel Ramazani] Shadary et le PPRD menacer l'UDPS".

D'autant plus que, soutient-il, "ils n'ont pas les moyens de le faire".

Lors de l'installation de Gentiny Ngobila, qui succède à André Kimbuta également au poste de président du comité provincial du PPRD pour la ville de Kinshasa, le candidat du FCC à l'élection présidentielle de décembre 2018 avait soutenu que désormais, son parti donnerait des uppercuts face à toute attaque subi.

Pour Ferdinad Kambere, qui recadre le débat, "il s'agit d'un combat politique et non physique".

"Cela est normal en démocratie", assure le secrétaire permanent adjoint de l'ancien parti présidentiel.

"Le PPRD n'est pas un parti qui va céder aux provocations, d'où qu'elles viennent, pouvant nous pousser à des crises", souligne l'ex ministre des affaires sociales.