Kongo Central : le FCC désapprouve la réhabilitation d'Atou Matubwana




Kongo Central : le FCC désapprouve la réhabilitation d'Atou Matubwana







Néhémie Mwilanya Wilondja, Coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC)


Le Front commun pour le Congo désapprouve la décision du vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur, Gilbert Kankonde, réhabilitant Atou Matubwana et son vice Justin Lwemba, à leurs fonctions respectivement de gouverneur et vice-gouverneur du Kongo Central.

Dans un communiqué du 30 novembre 2019, signé par Néhémie Mwilanya, le FCC dit avoir suivi "avec étonnement la décision du vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur, du vendredi 29 novembre 2019, réhabilitant le gouverneur du Kongo Central, ainsi que le vice-gouverneur".

La plateforme politique chère à Joseph Kabila a dit regretter cette décision prise "sans tenir compte des observations pertinentes contenues dans sa déclaration du 31 août 2019". Pour ce faire, le FCC a déclaré réitérer,conformément à ses principes et à ses valeurs, sa position antérieure vis-à-vis de ce leadership provincial qui a clairement failli sur le plan éthique, et qu’il œuvrera dans le sens de "doter le Kongo Central de nouveaux dirigeants pétris de valeurs républicaines".

Le FCC a estimé,par ailleurs, que le bien-être des populations congolaises ainsi que le progrès tant souhaité, ne peuvent se concevoir dans le cadre d'une gouvernance exercée par défi, au niveau de certaines provinces dont le Kongo Central. Ce, au mépris des valeurs pertinentes qu'elles incarnent et des majorités au sein des Assemblées provinciales issues de dernières élections.

Le FCC dit renouveler son engagement à promouvoir la moralisation de la vie publique comme un maillon important de l'amélioration de la gouvernance en RDC à tous les niveaux.