Jean-Bertrand Ewanga sur son probable retour à l'UNC/CACH : « On va voir la forme de cette collaboration »




Jean-Bertrand Ewanga sur son probable retour à l'UNC/CACH : « On va voir la forme de cette collaboration »






Jean-Bertrand Ewanga, Président national du Front Citoyen pour la République (FCR), qui était jusqu'il ya peu membre de la plateforme « Ensemble » de Moïse Katumbi, ne cache pas sa disponibilité à rejoindre la plateforme Cap pour le Changement (CACH) de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Au cours d’une interview accordée à nos partenaires de Laprunellerdc.info, l’ancien Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) se dit prêt à « apporter sa contribution pour la paix, la stabilité et le développement économique du pays. »

Sur le réseau social Facebook, Ewanga n’a pas manqué de partager une demande d’un membre de l’UNC, sollicitant la clémence de son parti pour que son ancien Secrétaire Général soit réintégré. Sur ce point précis, Ewanga se dit honorer que des membres de l’UNC continuent de le réclamer. (Interview).

« Il n'ya pas d’un côté des démons et de l’autre des saints »



Laprunellerdc.info : Est-ce que vous faites alliance avec le CACH ?

Ewanga : J’ai milité pour l’alternance et cette alternance est là mais sous le format coalition et moi j’ai apporté mon appui à la coalition. C’est à dire que j’ai des très bons rapports avec les amis du CACH mais parce qu’ils sont ensemble avec le FCC, ils constituent déjà une famille qui coopère à la transition et je pense qu’il faut contribuer pour la paix et la stabilité et le développement économique de notre pays. C’est ça la vision que j’ai, c’est ça l’approche que je fais de mes déclarations.

Le chef de l’Etat a été clair, quand il a dit que d’un côté il n’y a pas que des démons et de l’autre que des saints. Il a dit, ce sont des congolais rassemblés pour le développement du pays. Ma réponse doit être comprise de manière globale comme ça. Le détail des contacts pourra toujours venir.

Donc très clairement vous allez au CACH ?

Nous nous sommes battus pour l’alternance politique. Et cette alternance a donné une coalition et nous voulons collaborer avec cette coalition pour reconstruction de notre pays.

Est-ce qu’il n’y a pas une certaine formalisation d’un certain rapprochement entre vous et votre ancien parti politique l’UNC dirigé par Vital Kamerhe et dont vous avez été Secrétaire Général ?

Je ne me gênerai pas de vous informer que tout Directeur de cabinet qu’il est, il m’a déjà visité à deux reprises à la maison. Donc, au-delà des considérations politiques nous avons gardé des liens privilégiés. Je dis que je ne rentre pas dans les détails, et que l’option pour moi est qu’il y a une coalition qui existe et il nous faut apporter notre contribution pour la stabilité, la paix, et le développement de notre pays.

On vous a vu partager sur Facebook, une publication d’un membre de l’UNC vous demandant de revenir au parti. C’est bien vous ?

Ça fait quand même du bien qu’on soit réclamé. Dans ce pays où des personnalités dignes et honnêtes sont rares, et que vous avez quitté un parti et que des gens vous réclament…il y a quand même une satisfaction…un honneur. J’ai alors appuyé pour exprimer ma joie mais la décision de réintégrer et autre, ça c’est autre chose. J’ai dit que le président m’a déjà rendu visite, et que nous échangeons, nous causons et on va voir la forme de cette collaboration parce-que l’équipe qui est déjà en place, ce sont des amis qui ont fait un bon travail et ils sont arrivés au pouvoir. Faut-il aller les bousculer? Ce sont des aspects à analyser et je suis président d’un parti politique, n’oubliez pas.